Bienvenu sur notre site de la Ronde __la ronde des Bûcherons____concours des bûcherons__Nos sites préférés__Faites leur confiance__Galerie

les courses de Schirrhein
du 30 juin 2018

Tout est dit dans le supplément DNA

Retour sur la Ronde 2018

Hugo et Teddy en tête !

Les palmes de la 22e édition de la Ronde des Bûcherons ont été décrochées par le Strasbourgeois Hugo Moroni et le Vosgien Teddy Conreau, particulièrement à l’aise, samedi, à Schirrhein.

Du côté féminin, Clarisse Salomon et Farida Abaroge se sont montrées les plus performantes. HUGO TROP FORT. L’épreuve reine – le 10 km – de la manifestation proposée par le Cercle St-Nicolas donna lieu à une course par élimination, remportée haut la main par Hugo Moroni (LM Strasbourg), crédité de 33’16’’, devant Frédéric Kobel (ANA-FC Haguenau), pointé 30 secondes plus tard. Lauréat en 2009 et l’an dernier, Marc Jaming (LC Eichelthal), engagé de dernière heure, et Arnaud Bucher (MT Sélestat), lequel s’était déjà imposé à trois reprises (2008/2012/2015), ont, eux, dû se contenter des 2e et 3e accessits.

LE JOUR DE CLARISSE. La souriante vigneronne Clarisse Salomon (LC Eichelthal), en tête de bout en bout, a finalement bouclé les deux tours en 41’52’’ (28e au scratch), juste devant Claire Hoffbeck (Molsheim AC), 30e , et Alvine Gentilhomme (ASL Robertsau), 59e. TEDDY RÉCIDIVE. Tenant du titre du 5 km, Teddy Conreau (ES Thaon-lès-Vosges) a aisément récidivé (16’16’’). Emmanuel Tongio (Colmar AC), arrivé plus d’une demi-minute plus tard, et Laurent Fleck (AS Strasbourg) ont complété le podium du jour. FARIDA S’AFFIRME. Chez les féminines, Farida Abaroge (ANA-RA Saverne) s’est imposée avec autorité en 19’04’’ (15e au scratch), Edith Weber (ES Haguenau), 35e , et Sophie Helmbold (ANA-FCJA Bischwiller), 44e , n’ayant pu que constater les dégâts.

PARTICIPATION EN BERNE. Le soleil de plomb mais, aussi, la Coupe du Monde de foot et la multiplicité des courses ou animations pédestres, organisées par ailleurs, ont fortement

 

Belle dernière de Moroni 580 coureurs (+ une soixantaine de jeunes pousses sur le 600m et 1500m) ont rallié Schirrhein samedi après-midi pour la traditionnelle Ronde des Bûcherons. Sous un soleil de plomb, et dans une chaleur étouffante, Hugo Moroni finit sa saison de la plus belle des manières en emportant le 10 km. Hugo Moroni (329) finira par remporter le 10km devant Frédéric Kobel.

Non loin du tumulte de la compétition – européenne s’il vous plaît – de bûcherons occupés à tailler en pièce de bons bouts de bois, une autre joyeuse euphorie se faire entendre : la célèbre et traditionnelle Ronde des Bûcherons, où haches et tronçonneuses ont été échangées contre paires de baskets et dossards. « Belle course tactique, avec un beau plateau » Sur 5km, Teddy Conreau (ES Thaon, 16’16) conserve ainsi son titre sans trop de problème. « Je voulais gagner, explique-t-il. Je ne voulais pas partir trop vite, mais on s’est rapidement retrouvé à deux (avec Emmanuel Tongio (Colmar AC), son dauphin en 16’52, ndlr). Ensuite, je n’ai eu qu’à gérer la course au train. » Complète le podium Laurent Fleck (ASS, 17’09), qui bat sur le fil Gaëtan Cuny (4e en 17’10).

Chez les féminines, c’est la toute nouvelle recrue de l’ANA, Farida Abaroge, qui s’impose en 19’04, devant Edith Weber (20’25) et Sophie Helmbold (ANA/Fcjab, 21’22). « J’étais toute seule tout le long, raconte brièvement la gagnante. Et j’arrive loin devant. Donc c’est une course positive ! » Sur un 10km très roulant, « avec deux côtes qui surprennent à la fin du parcours », Hugo Moroni (S2A), l’emporte en 33’16, devant un Frédéric Kobel (ANA, 2e en 33’46) plus que fair-play – « il était simplement plus fort ; je n’ai pas de remords. » Salomon tout sourire « J’ai travaillé toute la journée et je voulais juste faire un 10km pour terminer ma saison, sourit le vainqueur à l’arrivée. Au final, c’est une très belle course tactique avec un beau plateau ! (Marc Jaming prend la troisième place en 34’30, devant Arnaud Bucher, 4e en 35’18, ndlr.) On est parti plutôt lentement, avec un bon groupe de 10 coureurs. Puis le groupe a explosé petit à petit, et je me suis retrouvé avec Frédéric. Il a fini par me lâcher à environ 1,5km de l’arrivée. » Bref, de quoi bien terminer. Côté féminines, Clarisse Salomon arrive tout sourire après 41’52 d’efforts. « J’avais peur de craquer, à cause de la chaleur. Mais finalement, j’ai pu accélérer au kilomètre 4 et géré ma course. La partie dans la forêt, tout ombragée, fait vraiment du bien ! » Elle gagne devant Claire Hoffbeck (42’18) et Alvine Gentilhomme (ASL La Robertsau, 46’04). En trois mots, un « bien bel événement ».

 

 
les animations

voir toutes les photos, les classements , les statistiques de la Ronde

Un clin d'oeil à nos principaux partenaires que nous remercions pour leur soutien:

écrivez nous !

Retour vers la page d'Accueil