Bienvenu sur notre site de la Ronde __la ronde des Bûcherons____concours des bûcherons__Nos sites préférés__Faites leur confiance__Galerie

les courses de Schirrhein
du 1 juillet 2017

Retour sur la Ronde 2017

la 22ème édition

Avant l’entrée en scène des “forestiers” qui se jaugent à coups de tronçonneuse, comme chaque année, les amateurs de courses à pied ont eu l’occasion de se mesurer au chronomètre, sous la pluie, qui n’avait pourtant pas été invitée par le comité d’organisation.

Records à battre :

les records sont détenus par Radouane Serfaki (ASPTT Strasbourg), crédité de 30’29’’ en 1998, lors de la 2 édition, et par la Franco-Russe Svetlana Prétot-Vinogradova (PHAR Longwy), qui avait bouclé les deux tours du circuit en 36’18’’, en 2004. Quant au record de participation, il date de 2009 : les athlètes classés s’étaient alors compté 1440.

le 10 km

Jaming renoue avec le succès huit ans après sa première victoire.

Le vétéran Marc Jaming a récidivé, en remportant le 10 km de la ronde des bûcherons en 33mn36s, l’épreuve reine de la manifestation organisée depuis plus de deux décennies dans le cadre de la fête éponyme. Marc s'était déjà imposé en 2009.

Le punch de Marie
L'espoir Marie Ruch a elle aussi marqué cette 21ème Ronde en s'imposant, sous une pluie fine, en 41mn40s

En l’absence d’Abdelkader Mahmoudi (RT Schweighouse), vainqueur de la précédente édition, blessé, et des autres chefs de file du club présidé par Yannick Stavjanicek, aucun véritable favori ne se dégageait du lot des partants. Après quelques hectomètres, une dizaine de concurrents avaient toutefois pris résolument la direction des opérations. Il y avait là le duathlète Pascal Schuler, Marc Jaming, 2e une semaine plutôt à Mommenheim, mais aussi Patrice Siegel, Frédéric Engel, souvent placés ces derniers temps, ou encore le triathlète Maxime Florencio et le Vosgien Nicolas Fichter. La situation se décantait lors du 6e km lorsque Jaming, Siegel et Schuler ont décidé de hausser le rythme. Ce trio a alors rapidement compté quelques foulées d’avance sur ses compagnons d’échappée. À partir de là, le citoyen de Waldhambach, lequel avait visiblement retrouvé de bonnes sensations après plusieurs mois de convalescence, s’employait à contrôler la course.

« Au fur et à mesure que la ligne d’arrivée se rapprochait, je me sentais de mieux en mieux », dira-t-il une fois la boucle bouclée, en 33’36”. En tout cas, je suis ivre de bonheur car il y a encore deux mois, lorsque j’ai repris l’entraînement, les premières séances s’étaient avérées plutôt laborieuses. »

De son côté, Pascal Schuler, qui a tenté de s’accrocher jusqu’au bout, n’était pas trop content de la tournure des événements « mais, il n’y avait rien à faire », concédait-t-il. Patrice Siegel a également salué la belle victoire de Marc Jaming.

Chez les féminines, l’espoir Marie Ruch, 56e au scratch en 41’4”, faisait la grimace à l’arrivée, mais a rapidement retrouvé le sourire, visiblement satisfaite de sa prestation. Les vétéranes Édith Weber, 67e , et Caroline Rebetez, 73e , se sont partagé les accessits.

 

 
le 5 km parcours nature
 

Teddy Conreaux était au-dessus du lot. Le Vosgien du CIS Anould découvrait le nouveau parcours comme tous ses concurrents. il n'a jamais été mis en difficultés par ses concurrents, il a bouclé le parcours nature en 15mn54s. Il a devancé assez facilement le cadet Elias Ali, un jeune spécialiste de cross-country pointé 22 secondes après le lauréat, alors que Mustafa Osmaralnout a hérité du 2e accessit.

Chez les fémines c'est Fannie LE FLOCH de l'ASS qui s'est montrée la plus performante, elle s'est classée 27ème en 18mn31s.Sarah Meissner, 36e , et Marion Lottmann, 45e , sont néanmoins à créditer d’une sortie courageuse.

les animations
les coureurs
sur le parcours

 

voir toutes les photos, les classements , les statistiques de la Ronde

Un clin d'oeil à nos principaux partenaires que nous remercions pour leur soutien:

écrivez nous !

Retour vers la page d'Accueil