Bienvenu sur notre site de la Ronde __la ronde des Bûcherons____concours des bûcherons__Nos sites préférés__Faites leur confiance__Galerie

p


les courses de Schirrhein

du 4 juillet 2009

Résultats 750m, 1520m, 5000m, 10000m

c'était la 13ème édition ...et un record !
1440 coureurs classés

l'album photos, l'ambiance de la ronde 2009
les résultats 2009
les statisques des Rondes passées

c1
Retour sur la Ronde 2009

d

Beaucoup viennent à Schirrhein "pour faire la fête, comme le confiait en choeur les camarades de Sandrine Schallwig du team Les P'tits furieux, car ici tout le monde est fort bien accueilli et l'organisation est impeccable"

UN NOUVEAU RECORD: l'ancien record de participation datait de 2007. Cette année-là, 1394 athlètes avaient franchi la ligne d'arrivée. Samedi, on en dénombra 46 de plus, soit 1440 coureurs classés, dont 675 sur le 10km, le gros du peloton étant constitué de sans grade.

un grand vainqueur sous la chaleur : Marc Jaming

"je suis tres content d'avoir remporté le 10 km , c'était vraiment inatendu pour moi .
merci et bravo pour l'organisation parfaite de cette manif , unique !"

une belle victoire pour le RT Schweighouse avec Marc Jaming sur le 10km épreuve phare de la Ronde des Bûcherons

« Avec la chaleur, je n'ai pas changé mon allure de toute la course »

Marc, dossard 426, 3ème encore à 2 km de l'arrivée...
j

Une Ronde record 
La 13ème édition de la Ronde des bûcherons a encore une fois remporté un franc succès, ce samedi 3 juillet à Schirrhein, avec une participation record de 1 440 coureurs classés pour les épreuves de fond et demi-fond. Dans l'épreuve reine du 10 km, c'est Marc Jaming qui s'est imposé en 33'13.

Pour les puristes, les chronos sont plutôt médiocres. Marc Jaming, le coureur de Schweighouse, ne s'en cache pas.

 « Avec la chaleur, et vu la concurrence, je n'ai pas changé mon allure de toute la course, ce qui explique mon temps très moyen. Je suis parti sans pression, je ne pensais pas gagner, surtout quand j'ai vu Arnaud (Bucher) se détacher assez vite. Mais il a levé le pied, et moi j'ai maintenu mon rythme, parce qu'en plus je n'aime pas la chaleur ». Les circonstances ont pourtant souri au vainqueur, qui décroche ainsi son huitième trophée depuis février. Pour se prendre des vacances bien méritées, rien de tel donc qu'une dernière sortie réussie pour lui. Victorieux en 33'13, il met tout de même 8 km pour prendre la tête de la course, jusqu'alors menée par le favori Arnaud Bucher (ACCA), récent vainqueur du Marathon du vignoble.

En embuscade, Marc Jaming et Fabrice Jacques (Sarrebourg) font le dos rond, avant que Jaming ne décide de prendre sa chance. Jacques achève la boucle en 33'30, et Bucher en 33'49.

Du côté des dames,

LE JOUR DE CHRISTINE

Christine Poyet (ANA-RAC Wissembourg), 27e au scratch, s'est montrée la plus performante (38'14"), Carine Grand (IBA Lingolsheim), lauréate en 2008, et Olivia Hartweg (TEM Strasbourg) s'étant partagées les accessits.

 

 


Carine N°2

 

p1

Christine N°1

 

 

 

 


Olivia N°3

Sur 5km

ENCORE SEBASTIEN, déjà victorieux l'an dernier

la palme est revenue à Sébastien Richard (UNI Brumath), déjà victorieux l'an dernier (15'21"). Il a devancé dans l'ordre José Gosset (RT Schweighouse) et Grégory Basilico (RHC Phalsbourg) alors que Françoise Stroh (Sport 2000), 59e au classement général (18'35"), s'imposa dans le camp féminin

Déjà lauréat l'an passé, le Brumathois récidive et s'annonce d'ores et déjà comme le grand favori de l'édition 2010.

s
Sébastien, vainqueur en 2008 et 2009

Françoise première féminine

Clin d'oeil

Est-ce l'effet coupe de France, catalysé par l'équipe de football locale au mois de janvier, qui a fait de Schirrhein un lieu incontournable ? Toujours est-il que l'affluence a été impressionnante durant tout le week-end, autant pour les concours de bûcheronnage que pour les courses.

f2

LES PRESIDENTS EGALEMENT

Deux présidents de club de foot s'étaient également engagés. Pierre Dillinger (FCE Schirrhein) accompagné non pas de miss Alsace mais de Léonard Specht (RC Strasbourg) se classa 424e du 5km (31'54"). Quant à Léonard il termina le 10km 556ème en 57'13"

Pas mal du tout pour des vétérans II.

de nombreux 'poucets' ont participé à la Ronde avec notamment l'excellent Kevin Sortelle qui boucla le 5 km en 16'52" soit une allure de 3'22" au kilo !

(Schirrhein les poucets de la coupe de France 2009)

f

Mêlant engagement sportif et détente familiale, la Fête des Bûcherons est une véritable auberge espagnole, où chacun y trouve ce qu'il y apporte.

c Mais la Ronde des bûcherons de Schirrhein, ce n'est pas seulement une course de plus dans le calendrier des sportifs, mais avant tout une réunion de famille. Ainsi, aperçus pêle-mêle parmi les joggeurs, la famille Pierrafeu, tout de peaux de bête vêtue, et massue à la main de rigueur. La statue de la Liberté s'est elle aussi mise en marche, flamme au vent. 

« Ce n'est pas un parcours qui se prête à la performance, mais l'essentiel c'est le succès remporté par cette 13e édition. On n'a que des bons retours, les gens sont heureux de participer, que ce soit pour courir ou simplement profiter de l'ambiance »

et Patricia, heureuse d'avoir terminée la Ronde, s'est vu remettre le plus beau bouquet de fleurs

p2

sous l'oeil averti de Frantz chauffeur attitré de la voiture balaie

Retrouvez l'ambiance de la ronde 2009
les résultats 2009
les statisques des Rondes passées

Retour sur la Fête des Bûcherons 2009

Après les courses de Schirrhein, le Cercle St Nicolas propose aux coureurs, à leurs familles et amis, aux visiteurs, spectateurs,

de belles festivités noctures

soirée musicale avec les Fougueux

soirée gastronomique : plat du Bûcheron, grillades, flammekuche....

soirée spectacle forestier et féerique

Spectacle itinérant de plein air intitulé « le sentier des bûcherons, des contes et des féeries », écrit et mis en scène par Yvon Jean et Jean-Michel Steinbach, cette promenade théâtralisée conviait le public à faire un voyage dans des univers divers reconstitués par l'intermédiaire d'une soixantaine d'acteurs et figurants de 4 à 70 ans.

« On redécouvre la forêt »

Le public pénétrait tout d'abord dans le tronçon consacrée aux sorcières et aux fées. Suivait une évocation des métiers liés à la forêt par les spécialistes Armand et Franck Dorffer. Le sentier de l'histoire évoquait les trouvailles archéologiques dans la forêt de Haguenau, les lieux sacrés celtes et chrétiens, Frédéric le Borgne, et Richard Coeur de Lion.
La dernière partie de ce sentier était consacrée à des reconstitutions poétiques de contes forestiers. Des personnages sur des échasses et des fées trapézistes évoluant dans les arbres évoquaient ce thème mis en scène par Sandrine Binet.
Les costumes avaient été conçus et réalisés pour l'occasion par la costumière de la troupe des 2 haches Annie Steinbach.
A noter le remarquable travail de l'équipe technique autour de Christian Schillinger et Jean-Marie Moscherosch, excellents dans l'art de mettre en valeur la nature. Secondée par sept personnes, elle a réalisé des prouesses techniques pour illuminer les espaces scéniques.
La quinzaine de conteurs a eu également beaucoup de mérite à présenter ses textes devant des groupes nombreux qui se succédaient à grande vitesse.
La section Corps en K'danse de Rachel Paggin, en particulier le groupe de Laetitia Gasser, a enfin charmé l'auditoire. D'ailleurs, les centaines de spectateurs ne tarissaient pas d'éloges à la sortie du sentier : « on redécouvre la forêt avec toute cette lumière », expliquait l'un deux. « C'est magique ! », concluait un autre.

 

Schirrhein a une âme de bûcheron

 

résume Maurice Gentner, président du cercle sportif et culturel Saint-Nicolas Schirrhein-Schirrhoffen.

Chaque année depuis 27 ans, le village se rappelle donc à son passé pas si lointain et vit au rythme des tronçonneuses, scies et autres haches. Depuis jeudi et jusqu'à hier, s'est déroulée l'édition 2009 de la fête des bûcherons en plein coeur de Schirrhein-Schirrhoffen. Plus de 5 000 personnes ont participé à ces quatre jours où le bois et le bûcheron étaient à l'honneur. Spectacle son et lumière itinérant, Ronde des bûcherons avec ses 1 440 coureurs qui ont franchi la ligne d'arrivée, concours de bûcheronnage amateur : la fête des bûcherons se veut un vrai moment de convivialité. Mais, quand on approche de l'aire de concours où s'époumonent 24 bûcherons en lice pour la victoire finale aux internationaux de France, on change un peu de dimension. On essaye de garder cet esprit de fête, explique Maurice Gentner. Mais c'est vrai que le concours de bûcherons se professionnalise de plus en plus avec l'entreprise Stihl qui organise depuis huit ans son propre championnat.

Heureusement, les airs de country ou de chansons françaises échappés de l'orchestre et les tables de pique-nique installées autour de l'aire de concours, parviennent à ancrer la manifestation dans l'ambiance de fête de village. La nouvelle attraction cette année, le concours de grimper de vitesse sur un mat de 10 m, a d'ailleurs attiré le public et participe à cet état d'esprit.
Une génération de jeunes qui montent
 Cependant, du côté des troncs de bois, hier, c'était la concentration qui régnait. Il est vrai que les meilleurs bûcherons d'Europe, dont le champion d'Europe et le champion de France en titre, étaient réunis pour en découdre. Tchèques, Espagnols, Allemands, Français devaient se départager à partir de cinq épreuves de rapidité : la hache horizontale, la hache verticale, la scie passe-partout, deux épreuves de tronçonneuse et le « sprint board ». Une compétition entre gros bras à laquelle a pris part un Alsacien. Eric Luepfer est bûcheron-débardeur du côté de Seppois-le-Bas, dans le Haut-Rhin. A 24 ans, celui qui est arrivé troisième du dernier championnat de France, participe pour la première fois à la fête des bûcherons de Schirrhein-Schirrhoffen. « C'est très sympa de se retrouver entre bûcherons et de discuter de notre passion pour le bois, apprécie Eric Luepfer. En plus, on est une génération de jeunes qui montent et c'est très intéressant. Sur l'aire de concours, on est adversaires. En dehors, on est souvent amis. »? Parmi ces jeunes à fort potentiel, le Schirrheinois Elie Paggin. S'il n'a pas réussi à se qualifier pour la grande finale, le bûcheron de 28 ans est devenu en quelque sorte le porte-drapeau du village au concours de bûcheron. « Pour l'instant, Elie s'entraîne dans son jardin, explique Maurice Gentner. Il est actuellement à la recherche d'un endroit pour mieux travailler. » Et faire vivre la tradition des bûcherons à Schirrhein.

Malgré une chaleur très lourde, l'édition 2009 a été d'un très haut niveau technique. Le Tchèque Martin Komarek, battu d'un point l'an passé a pris sa revanche sur le Suisse Christophe Geissler. L'Allemand Robert Ebner s'est emparé de la 3e place. Le champion de France Roger Gehin a pris la 9e place.


Le classement.

1- M. Komarek (République Thèque) 133 pts, 2 - C. Geissler (Suisse) 126 pts, 3- R. Ebner (Allemagne) 116 pts... 9 - R. Gehin (France) 78 pts, 10 - G. Giguet (France) 72 pts... 14 - S. Masnada (France) et S. Stark (Allemagne) 67 pts... 17- A. Meurisse (France) 52 pts... 24 - E. Lüpfer (France) 25 pts.

 

Pendant quatre jours, s'est déroulée, à Schirrhein-Schirrhoffen, la 27e édition de la fête des bûcherons organisée par le cercle Saint-Nicolas. L'occasion pour plus de 5 000 personnes de partager cette tradition ancrée dans l'histoire du village.

 

Un clin d'oeil à nos principaux partenaires que nous remercions pour leur soutien:

écrivez nous !

Retour vers la page d'Accueil